Kasaï/Tshikapa:Les 100 jours du Chef de l’Etat souffrent de faillite dans le Kasaï ( Dieudonné Pieme )

Chantiers inachevés, projets de construction non concrétisé, le gouvernement provincial non informé , autant des réalités contourne le programme d’urgence de 100 jours du Président de la République Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi. Dans la province du Kasaï 150 kilomètres ont été prévus pour la réhabilitation de la route reliant la ville de Tshikapa à la cité de Kamako frontière avec l’Angola.

Cette situation opaque à poussé le reporter de Weny Magazine à rencontrer le gouverneur de cette province. Au cours de cet échange, Dieudonné Pieme, a dénoncé la non réalisation a moins de 10 % du programme d’urgence de 100 jours du Président de la République dans sa juridiction. Dieudonné Pieme affirme que seulement 14 kilomètres du tronçon prévu ont été réhabilités en terre battue sur le 150 km prévu. Le Gouverneur a éclairé l’opinion tant nationale qu’international qui du reste estimer que le gouvernement provincial avait une main mise dans cette affaire.  » le responsable de L’Office de Route du Kasaï est déjà à la disposition de la justice au parquet général de Tshikapa que nous avons saisi dans ce dossier pour établir des responsabilités ». « Le même dossier est en instruction à la cours de cassation de Kinshasa ».

Dieudonné Pieme affirme que des démarches d’enquêtes ont été initiés au niveau de l’Assemblée provinciale où un rapport a été établi à l’issue de cette dernière impliquant l’Office des routes dans le détournement de fonds du montant alloué aux travaux des réhabilitations du programme d’urgence de 100 jours pour la province du Kasaï.

En attendant, les engins de l’ Office de routes sont restés le long de ce tronçon routier donnant une décoration d’un grand chantier en cours d’exécution alors que ce dernier est au arrêt depuis plus ou moins 4 mois.

Romain David KAUZ depuis Tshikapa.