Nation: DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO sur l’Urgence de Coronavirus.

Congolaises, Congolais, mes chers compatriotes. Je m’adresse à vous pour évoquer la crise sanitaire que traverse mon pays la République Démocratique du Congo. Jusqu’alors, l’épidémie de Covid-19 était peut-être pour certains d’entre vous une idée lointaine. Elle est devenue une réalité immédiate, pressante. Le gouvernement a pris, comme je vous l’avais annoncé, des dispositions fermes pour freiner la propagation du virus.

Le 31 décembre 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a alerté sur plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan (Province Hubei de Chine). Mais ce virus ne ressemblait à aucun virus connu.

Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises ont confirmé qu’il s’agissait bien d’un nouveau virus de la famille des coronavirus. Dans un premier temps il a été baptisé temporairement « 2019-nCoV » puis définitivement COVID-19 ou SARS-CoV-2.

Pour ce, je veux instruire au gouvernement de fermer les frontières, de fermer les établissements scolaires et universitaires (Crèches, collèges, lycées, institut supérieurs, universités…) ;d’interdire les rassemblements confinés surtout de plus de 25 personnes ; de fermer les supermarchés seulement les supermarchés riverains; de fermer les bars, boîtes de nuits et cafés; de suspendre toutes les liaisons maritimes et aériennes avec la RDC; de suspendre tous vols internationaux; de suspendre la liaison de transport en commun (Transco) puis que les passagers sont trop entassé à bord et la suspensions des lignes feroviares (trains urbains) ; de suspendre toutes les activités sportives; d’interdire la commercialisation des cigarettes car les fumeurs courent davantage de risques mais également tous les commerces non essentiels à la vie de la nation vont aussi clore leurs portes. Jamais la RDC n’avait dû prendre de telles décisions, évidemment exceptionnelles, évidemment temporaires en temps de paix. Elles sont prises avec ordre, préparation, sur la base de recommandations scientifiques avec un seul objectif : nous protéger face à la propagation du virus.

J’aurai une réunion avec les autorités sanitaires de mon pays enfin de voir dans la mesure du possible mettre à l’isolement quasi-totale des congolais qui ne pourront sortir de chez eux que pour aller travailler ou acheter à manger notamment, afin de freiner la propagation du coronavirus.

Les Congolais pourront sortir de chez eux pour aller « travailler », « acheter le pain », aller à la pharmacie, se faire soigner, s’occuper de proches âgés ou en situation de dépendance mais « pas pour aller dîner chez un ami ou boire un café ». Les forces de l’ordre seront chargées de veiller à l’application de cette interdiction, a dit le président de la république Démocratique du Congo, Félix Antoine Tsh.

Si vous avez ces symptômes : Fièvre, toux sèche, Expectorations, Douleurs musculaires ou articulaires, Maux de gorge, Maux de tête, Frissons, Nausées ou vomissements, Congestions nasals, Diarrhée, Crachat de sang ou Congestion conjonctivale. N’hésitez pas de consulter les centres de santé les plus proches.

Les symptômes surviennent généralement en moyenne 5 à 6 jours après l’infection, mais la plage va de 1 à 14 jours.

Ces durées de vie dépendent aussi de la température, du taux d’humidité et de la quantité de virus déposé sur les surfaces respectives.

  • Cuivre : 4 heures
  • Carton : 24 heures
  • Plastique : 3 jours
  • Acier inoxydable : 3 jours
  • Aérosol : 3 heures

CONSEILS DU PRÉSIDENT Félix Tshisekedi

Les coronavirus peuvent avoir des conséquences graves chez des personnes fragiles (personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques, nourrissons, femmes enceintes). Ces virus peuvent ne se transmettre de personne à personne par voie aérienne, au contact de sécrétions ou d’objets contaminés, particulièrement en période hivernale. La période d’incubation du virus est comprise entre 2 et 14 jours (médiane de 5 jours). A l’heure actuelle, aucun traitement spécifique ou vaccin n’est disponible contre ce virus. Cependant, le Directeur Général de l’OMS a indiqué le 11 février qu’un vaccin pourrait être près dans 18 mois. Alors, je vous invite à respecter les règles d’hygiène enfin d’éviter d’être contaminé.

• Éviter tout contact étroit avec les personnes atteintes d’infections respiratoires aiguës.

• Se laver fréquemment les mains, surtout à la suite d’un contact direct avec une personne malade ou son environnement.

• Tousser et éternuer dans son coude.

• Utiliser des mouchoirs à usage unique.

• Eviter les poignées de mains, rester chez soi lorsque l’on est malade.

• Les personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire aiguë doivent respecter les règles d’hygiène applicables en cas de toux (se tenir à distance d’autrui, se couvrir la bouche ou le nez à l’aide d’un mouchoir en papier ou de ses vêtements lorsqu’on tousse ou éternue, se laver les mains).

• Pour la RDC, en cas de doute, si on a séjourné dans une zone où circule le virus et si l’on a des symptômes évocateurs (fièvre, toux, difficultés respiratoires), Y aura un numéro vert qui sera mis à votre disposition enfin d’être guidé.

• Les voyages non nécessaires sont fortement déconseillés.

• Éviter tout contact non protégé avec des animaux d’élevage ou des animaux sauvages.

• Dans les établissements de santé, renforcer la pratique standard de lutte contre les infections, en particulier dans les services d’urgence.

A noter : un masque classique (pas forcément avec un filtre N95) est efficace pour éviter de contracter le virus et nous allons mettre le moyen enfin que tout citoyen et citoyenne congolaise puisse disposer de ces masques qui seront distribués tous les jours gratuites dans des grandes surfaces, arrêts de bus, beach et gares.

Nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes conséquences, toutes les conséquences. Hissons-nous, individuellement et collectivement, à la hauteur du moment. Je sais, mes chers compatriotes, pouvoir compter sur vous. Vive la République Démocratique du Congo, je vous remercie.