Kasaï central: La Sonas improvise la traque contre les motocyclistes pour non paiement de l’assurance automobile, ces derniers sabotent.

Depuis le matin ce vendredi 20 mars 2020, il s’observe des accrochages à des différents coins de la ville de Kananga. A la base la traque par la société nationale d’assurance Sonas contre les motocyclistes non en règle avec l’assurance automobile. Selon plusieurs motocyclistes interrogé par le reporter de Weny magazine, cette campagne de recouvrement forcé est opportune au regard de la crise économique qui secoue le monde entier en général et la RDC en particulier précisément la province de Kananga qui est une entité poste conflit. D’autres affirment être surpris par les barrières érigées par les agents de la Sonas mêlés aux éléments de la police de circulation routière. Ils accusent a cet effet le responsable de la Sonas au Kasaï de n’avoir pas bien sensibilisé à propos de cette campagne.

Les exploitants motos taxis de Kananga voient d’un mauvais oeil cette traque de la Sonas. Ils justifient cette thèse la période très difficile qu’ils traversent en évoquant la fermeture des écoles, universités, églises, bars,terrasses etc. Décisions prises par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en lien avec la lutte contre la pandémie de Coronavirus
pour la prévention de Coronavirus.
Certains d’entre eux demandent à ce qu’on leur accordent une période de trois mois afin qu’ils se préparent.

Contacté à ce sujet, le directeur provincial de la Sonas a soutenu que ce n’est pas seulement dans la ville de Kananga ou cette opération est lancée. Pour lui et les autorités de la Sonas ont mesurées les difficultés des motocyclistes pendant cette période. René Makobo parle de la réduction du prix de ce document de bord qui est passé de 150$ à 58$ pour toute une année.

David Saveur Mokobi.