Monde: LE CANULAR DE LA PEUR (Jean-Claude Manzueto)

Comment est-on arrivé à imposer la peur à la grande majorité de l’humanité avec un simple virus qui ne tue pas plus que la mort que nous côtoyons chaque jour ?

Il est midi, aujourd’hui sur la terre entière, durant cette demi-journée seulement, la mort a emporté plus que le coronavirus depuis qu’il a lancé sa faucille sur l’humanité. Si le Coronavirus vient de totaliser 88.965 morts depuis le début de cette année, l’humanité vient d’enregistrer en cette demi journée seule plus de 89.000 morts sur les 16 Millions 032.223 morts depuis le début de cette année.

QUI EN PARLE ?

Le nombre des morts depuis le début de l’année dépasse dix fois plus le nombre des personnes infectées de Coronavirus dont l’humanité a si peur au point d’imposer le confinement comme s’ils allaient arrêter la mort d’opérer parmi les humains.

Si sur 7 Milliards d’êtres humains sur la terre, chaque jour au moins plus de 150.000 personnes meurent de multiples causes, qu’est-ce que le Coronavirus qui n’a pas encore atteint le nombre des morts d’une seule journée sur terre en plus de 3 mois d’intrusion.

L’humanité a-t-elle peur de disparaître ou l’incompétence du leadership mondial se dévoile-t-elle de plus en plus ou encore l’atrophie intellectuelle de la nouvelle génération s’étale-t-elle devant nos yeux?

PRENONS UN REPOS EN ATTENDANT LE REPOS ÉTERNEL! ÇA NOUS A SÛREMENT MANQUÉ!

Lorsque l’émotion l’emporte sur la raison, c’est la fin d’une génération. Les êtres humains de ce temps sont devenus des êtres si émotionnels au point que la peur de l’inconnu et encore plus de la mort les assujettit à toutes les dominations. C’est ainsi que devant l’inconnu et surtout pour étouffer cette peur qui l’enveloppe si facilement l’homme a inventé l’idée de quelque chose qui dépasse la mort. Hélas, malgré toutes ses croyances, l’homme a irrésistiblement peur de la mort.

Dans plusieurs cultures, les morts sont cachés, on les enterre loin des humains pour effacer cette peur, car elle demeure traumatisante pour plusieurs.

Par contre dans ma culture, cette culture qui m’a bercé depuis mes premiers pas sur terre, ce qui semblerait sûrement étrange pour plusieurs, j’ai grandi avec la mort. La mort n’a jamais été quelque chose d’extraordinaire. Contrairement à ceux qui tiennent à effacer et à éviter la proximité avec la mort, j’ai grandi avec la mort à l’intérieur de nos murs.

Dans ma culture, nous enterrons nos morts parmi les vivants. Chaque jour, je les côtoie dans ma vie. Ils ne quittent pas mon village pour être cachés loin de tout souvenir et de tout regard, ils sont enterrés non pas à l’arrière cours, mais devant nous, à notre proximité. Ils demeurent avec les vivants.

Le christianisme, cette religion de la peur a voulu créer et instiller la peur en nous et nous dissocier de nôtres comme si l’on devenait un paria après sa mort. Chez moi, nous avons gardé intacte notre culture millénaire. Les morts demeurent avec les vivants. Nous continuons d’enterrer nos morts parmi nous. Contrairement à plusieurs, je connais mon lieu de repos éternel: parmi les miens.

N’est-ce pas que ceux qui meurent demeurent en nous ? N’est-ce pas ce que nous apprend la science moderne par l’ADN ?

SORTEZ DE LA PEUR DE LA MORT!

La mort vit avec nous, elle est une étape de la vie. Ce cycle éternel de la vie.

L’HOMME NAÎT POUR MOURIR.

La bonne nouvelle est que le nombre des naissances est toujours plus élevé que celui des morts.

Si nous venons d’enregistrer 89.059 morts en cette demi-journée, nous venons aussi d’enregistrer 217.614 naissances en cette même demi-journée.

38.187.699 naissances ont été enregistrées depuis le début de cette année 2020 contre 16.032.223 morts depuis le 01.01.2020.

LA VIE A ENGLOUTI LA MORT ET CONTINUE DE GAGNER!