Lualaba/COMMUS SAS : La maltraitance des agents par l’employeur déclanche une grève.

Les agents confinés de la Compagnie Minière de Mosonoie, COMMUS SAS, ont dénoncé la maltraitance par l’employeur et observent un mouvement de grève depuis l’après-midi du 05 mai 2020.

Les agents en confinement de suite à la pandémie à coronavirus, disent aux mauvais traitements par l’employeur et non respect de l’augmentation de leur rémunération telle qu’annoncée par ce dernier dès le début du confinement.

Dans la nuit du mardi 05 mai et l’avant-midi du mercredi 06 mai, les grévistes ont entonné l’hymne national, une manière pour eux d’inviter les autorités provinciales de s’impliquer dans leur revendication. Pour ces grévistes, ils prestent 10 nuits et 10 jours sans repos.

Les agents dans les installations de l’entreprise chinoise COMMUS SAS, ont dénoncé les conditions désastreuses de travail s’ajoutent celles liées à la restauration et au logement qui laissent à désirer, a révélé un agent contacter par notre rédaction quant à ce.

Certains agents de COMMUS SAS qui travaillent sont un peu bien traités, alors ceux à la carrière vivent les pires.

Contacté à ce sujet, le Directeur Général Adjoint de la COMMUS SAS, nous a laissé entendre que l’entreprise préparer une communication pour donner de la lumière à ce dossier tout en recommandant au département juridique pour toute éventuelle question liée au dossier.

Contacter par la rédaction de lualabamaprovince.com, Maître Patrick KAZANGA, Avocat conseil et porte-parole de l’entreprise n’a pas voulu s’exprimer sur les revendications des travailleurs. Pour l’heure, les élections syndicales ne sont jamais déroulées au sein de Commus SAS.

Il sied de rappeler que, il y a quelques jours, des images sur la maltraitance des agents de COMMUS circulaient dans les réseaux sociaux. Images réfutées d’un revers de la main par l’employeur et démentie par une chaîne locale de Kolwezi dans le but de préserver une bonne de l’entreprise.

Dossier à suivre !

Romain David KAUZ, la portion amer