Kinshasa :La mise en détention provisoire de l’Évêque Mukuna, provoque un tollé général auprès de certains fidèles de l’ACK à Bandalungwa

Le MAP contre l’Évêque Pascal Mukuna met certains fidèles de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa en colère à Bandal, alors que la République démocratique du Congo fait face à la lutter contre la propagation de COVID-19, les gestes barrières ont été mis de côté. Cette nouvelle sur la mise en détention provisoire de l’Évêque Mukuna, provoque un tollé général auprès de certains de ces fidèles de l’église Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK).

En unanimité, hier tard dans la nuit, certains fidèles l’ACK devant le siège abritant l’église à bandal dans la commune de bandalungwa, dont l’homme de Dieu dirige. Chacun y aller de son commentaire, les autres regrettes de la manière la décision de la justice. « C’est une manipulation », « notre Dieu est juste… », crient-ils à qui veut les entendre. Sans verser dans l’incivisme, ces fidèles de l’ACK auxquels ont été associés certains proches de Pascal Mukuna promettent la libération dans un proche délai de leur pasteur « innocent ». « Ils ont tout fait pour freiner son élan dans son combat sur l’éveil patriotique. Fort heureusement que les Congolais dans leur majorité reconnaissent le bien fondé de la démarche de Mukuna », explique l’un d’entre eux.

Il sied de noter que, c’est un de tonnerre pour les croyants fidèles de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa qui n’en croient pas à leurs yeux.

Romain David KAUZ