Haut-Katanga: KIBWE MBUYU KIKUDJI DEMANDE DES RÉPONSES SUITE À LA PERQUISITION DE SON DOMICILE

Le notable Katangais KIBWE MBUYU KIKUDJI a tenu ce jeudi 23 Juillet une conférence de presse à Lubumbashi dans les installations de Kick Plazza. Devant les professionnels des médias, cet ancien Directeur de la Société Nationale de chemin de fer du Congo ( SNCC) a fustigé la perquisition de son domicile par « des militaires lourdement armés », d’après ses propres propos. Evènement qui s’est déroulé le Mardi vers 2 heure du matin. » je ne suis pas rebelle ni militaire, que sont venus faire ces militaires chez mois »?, veut savoir KIBWE MBUYU KIKUDJI.


D’après lui, ses visiteurs surprises étaient à la recherche des indices militaires. Se clamant d’un casier judiciaire vide et ce, dans son pays natal la RDC et d’autres pays étrangers où il a vécu, notamment la Centrafrique puis les Etats-Unis, l’homme d’affaire congolais craint pour sa sécurité et en appelle à l’attention de certaines personnalités et instititutions du pays sur sa situation. » ils sont venus chez moi et pas chez tous les kibwe chercher les indices militaires, ils ont paniqué ma femme et mes enfants »! s’est-il exclamé avant d’établir un parallélisme entre la perquisition de son domicile et les initiatives entreprises par les notables Katangais pour que les fils de ce même terroir s’unissent pour un même langage. » Si les Katangais se décident de s’unir pour parler un même langage au profit de l’avenir de leur pays, en quoi cela doit-il gêner »? KIBWE MBUYU KIKUDJI n’attend rien d’autres que les nettes réponses sur la présence des militaires en cohorte à son domicile. Pour cela, l’ancien président de l’association socio-culturelle BALUBA I BUKATA pendant huit ans se dit déjà entamer les démarches pour saisir la justice afin que les commanditaires de la violation de son domicile soient clairement identifiés et subissent la rigueur de la loi.


Pour rappelle, l’homme d’affaire KIBWE MBUYU KIKUDJI est fruit de l’ISTA( Institut Supérieur de technique appliquée).


Pour avoir dénoncé les dérives du maréchal MOBUTU, KIBWE s’est exilé pour les USA où il est sorti ingénieur en ferroviaire avant œuvrer dans les services ferroviaires du pays de père Sam. En Amérique, KIBWE MBUYU KIKUDJI sera le premier noir à ouvrir un Restaurant près de la mairie de newyork.

À sa prise du pouvoir, MZEE Laurent Désiré KABILA n’a pas hésité de le rappeler pour qu’il mette son expérience au profit de la SNCC qu’il géra pendant quatre ans. Après, KIBWE MBUYU a pousuivi avec l’application stricte des aspirarations d’autoprise en charge de MZEE. Son entrepreunariat a absorbé tant soit peu le taux de chômage dans un pays où l’emploi est à confondre à l’eau dans le désert.

Papy Nyangwe